samedi 28 juin 2014


Etude sur la croissance des truites du Léguer

cette étude va permettre de connaitre l'âge de nos poissons. Le prélèvement d'écailles pratiqué bénévolement par quelques pêcheurs de cette rivière va être envoyé et analysé (scalimétrie), pour voir si aucune anomalie génétique n’apparaît sur la taille des truites fario du Léguer.


l'épuisette est bien sur indispensable sauf bien sur pour les prélèvements définitifs


une dizaine d'écailles sont ainsi prélevées à un endroit précis et enfermées dans un dépliant


l'association ''VALLEE DU LEGEUR'' est à l'origine de ce projet avec l'aide de l'entente halieutique et de l'AAPPMA de l'Argoat

Pour ma part, je salut ce projet, car en général toutes les études sont pour le saumon


dimanche 15 juin 2014


La saison de la mouche de mai a été globalement précoce et à part certains secteurs le gros des éclosions est terminé. En dessous d'un gros massif de renoncule, les petits éphémères ignita étaient de sortie et, hier soir à la tombée de la nuit j'ai capturé ce superbe poisson sauvage qui m'a fait un superbe saut quant il a senti la piqûre de l'hameçon.



jeudi 12 juin 2014

le Léguer nous a ouvert ses portes hier soir


il y a une plus belle rivière en Bretagne? pas sur!


 Un cour d'eau sauvage de la pêche à la mouche, voilà.....




 des poissons musclés....




pas de stress, pas de press......




 Nous avons été des hommes heureux tout simplement...





samedi 7 juin 2014

un sacré beau poisson sauvage



C'est à la tombée de la nuit que de belles truites sont sorties de leur repaire pour venir manger des spents de mouche de mai. Le premier poisson,  rapidement mesuré (36 cm) nous rempli de joie. Mais 10 minutes plus tard, je capture un poisson de 38 cm qui ne se rend pas si facilement à l'épuisette. Après  deux petites photos, je lui rends sa liberté. Elle a eu de la chance de ne pas finir dans le panier ou le sac d' un tueur de truite celle là!!!!




Une ancienne blessure bien cicatrisée sur son flanc ne  laisse  aucun doute sur le type de prédateur à qui elle a échappé. Un poisson comme celui ci est irremplaçable et de plus en plus rare en Bretagne,  le tuer serait dommage




Les iris ont colonisé le bord de la rivière et c'est un plaisir de les voir en fleur



Aucune truite d'élevage ne peut remplacer nos poissons endémiques sauvages.  La survie de ces beaux poissons est aujourd'hui en difficulté en Bretagne.

dimanche 1 juin 2014

Petite sortie sympa cet après-midi en solitaire
 
 
il y avait une belle lumière idéal pour de la photo

 
 les poissons étaient farouches mais gobaient discrètement des larves de mouche de mai
 
 
une mouche de pierre (plécoptère) à qui j'ai subtilisé une photo

 
au total ce serras cinq captures de beaux poissons de 25 cm à 30 cm environ,  pour la plus belle

samedi 24 mai 2014


une journée difficile mais un fameux coup du soir



mais que mange ces maudits poissons? c'est à s'arracher les cheveux !!!


 allez nage titine !!


 et toi aussi !!


je n'avais touché aucun poisson ce jour là jusqu'au coup du soir où mon ami a capturé trois belles truites sauvages. Nous avons ainsi pu faire de bien  belles photos. Et j'ai pris une leçon....OH!!!! çà arrive!!!

mercredi 14 mai 2014


le Trieux magique
 
Cet après-midi je suis allé faire un tour à la pêche sur le parcours spécifique du Trieux, et bien la rivière était magique, les grandes mouches de mai sortaient de leurs exuvies et les truites les gobaient avec appétit. Finalement j'ai fait plus de photos que de pêche tellement la nature était belle. Ce spectacle à duré deux heures environ et cette fois çà y'est la saison est bien partie.
 
 ALORS A VOS FOUETS!!!!
 

 



dimanche 4 mai 2014

un nouveau moucheur




j'ai accompagné Fabrice et son fils Jules pendant cette belle journée de printemps afin de perfectionner Jules (13ans) dans le lancer de la pêche à la mouche, dans l’approche et dans la capture de truites.




Fabrice pêcheur confirmé accompagnait son fils avec moi et en a profité pour prendre également un ''bain'' de nature sauvage


la remise à l'eau est de mise avec Jules qui a tout compris à l'esprit de la pêche sportive


 Jules auras fait monter une dizaine de poissons et capturé trois ou quatre truites sauvages 




le printemps est bel et bien parti, ail des ours, hyacinthe, violettes ont couvert le sol


des pêcheurs et un guide heureux 


allez!! à l'épuisette avant la remise à l'eau


concentration et posé discret avant de voir la mouche disparaître 

video


En  pleine après- midi, une bien belle truite (30, 35cm), s'alimentait sur la bordure. Elle ce nourrissait de petits éphémères olive  l'approche, le lancé, le posé et le ferrage ont été parfait, avec l’hameçon sans ardillon, Jules à peut être juste manqué d'un peu de chance pour mettre la truite à l'épuisette. Mais le but est atteint Jules va devenir rapidement un très bon pêcheur.
drôle d'état d'esprit!!!!!!!!

C'est pratiquement à chaque sortie que je trouve des longs morceaux de fil de pêche!!!! si quelqu'un peut m'expliquer cette sale mentalité qu'est de jeter dans les milieux naturels ces terrible morceaux de fils qui sont une calamitée pour les oiseaux, batraciens, mammifères  et autres habitants des cours d'eau qui s'emmêlent dedans....ces fils ne se détruisent pas et restent des années dans les sols. Certains n'ont peut être pas les infos, mais en 2014 je pense que si!!

De plus, ça en dit très long sur la vision de la pêche et de la nature de pas mal de pêcheurs apparemment.

Bref la honte pour ces pêcheurs qui  n'ont en fait rien à faire dans la nature. Qu'ils aillent dans les foires à truites de bassines!!!! où des poubelles sont installées pour eux.

 
 

 

vendredi 4 avril 2014

Dans le magazine pêche mouche du mois de mai-juin, un très bel article écrit par  David Gauduchon, pécheur émérite et ami, sur mon activité de guide et sur la rivière le Léguer.


merci David





dimanche 12 juin 2011

ne pas tuer les beaux poissons



très belle truite bretonne capturée après une lente et difficile approche




vendredi 3 juin 2011

Ephemera Danica

 

grâce et beauté


Ce grand éphémère de nos rivières apparaît en mai - juin. Les truites en sont friandes et  perdent souvent  de leur méfiance pendant cette pèriode. Cet insecte aquatique sert également de plancton aérien et nourrit hirondelles et certaines éspèces de chauves-souris ainsi que beaucoup d'amphibiens et autres arachnidées. La larve est fouisseuse, elle vit dans le sable et les graviers fins avant de ce transformer en insecte adulte. Cette larve vit plusieurs années et éffectue 32 mues avant de parvenir au stade subimago. Cette éspèce n'échappe pas au triste sort que subit pratiquement toutes les éspèces sauvages aujourd'hui, et est globalement partout en voie de disparition. Cet pourtant une éspèce clée dont toute la chaine alimentaire à besoin, y compris homo-sapiens.

jeudi 2 juin 2011

Départ avec deux personnes pour un guidage de pêche.



passer un grand moment avec son guide, apprendre , se perfectionner ou simplement découvrir une rivière  


poisson cent pour cent sauvage capturé avec une imitation d'éphemerella ignita


 

 

canne à mouche Winston 7 pieds 9 soie de 4 et moulinet Danielson F3 W4 seven



petite pose et vérifier les nœuds



vendredi 27 mai 2011

Encore un beau poisson

 

35 cm de muscles

Les mouches de Mai étaient présentent pendant ce guidage, et cette truite cent pour cent sauvage n'a pas résistée à l'imitation du pêcheur m'accompagnant



lundi 2 mai 2011

Catch & RELEASE !

La pluie c'est invitée à ma sortie.

Le niveau des rivières est tellement bas dans le Nord Bretagne, comme dans une grande partie de la France, que même si cela reste largement insuffisant, la moindre goutte est la bien venue.

Cela n'empêche en rien les truites d'être actives, bien au contraire.



Allez nage ma belle, et prend du poids pour une prochaine capture !

lundi 25 avril 2011

Joyeuse Saint-Marc

Bibio ou Mouche de la Saint-Marc, appelez la comme vous voulez, mais elles sont sont à l'heure.
Un conseil : ayez toujours quelques imitations dans votre boite, les truites les adorent

Bibio Marci (mouche de St Marc)

bibio marci

Cet insecte pond une larve dans le sol de et dans la végétation pourissante. Les bords des cours d'eau sont donc des endroits parfaits. Ce diptères à l'allure maladroite éclos pendant le mois d'avril. C'est la raison pour laquelle on le trouve dérivant à la surface de l'eau à cette époque. Imitation très facile à réaliser.

vendredi 15 avril 2011

Pêche de Printemps


des poissons bien en forme



.. à la robe toujours aussi sublime !