lundi 19 septembre 2016

Une très belle fermeture de pêche

Après une bonne saison de guidage ou finalement j ai peu pêché, je suis partis en solo faire ma fermeture de la pêche de la truite sur l'un de mes endroits préférés

grâce à une température en baisse depuis une bonne semaine, une direction du vent idéal, les gros sedges d'automne sont sortis dans l’après-midi, et grand coup de chance j'ai été là au bon endroit et au bon moment, bilan je capture 7 poissons de plus de 25 cm dont l'un d'au moins 35 cm

une superbe pêche  pour moi  le dernier jour

dommage, c'est fini sauf pour la pêche du saumon qui reste ouverte jusque au mois d'octobre avec la capture ou la relâche d'ailleurs de poissons proche de la fraie allant pondre dans deux mois et demi

en tant que professionnel de la pêche faisant la promotion d une pêche de qualité respectueuse des ressources et bien je trouve cela scandaleux

la demande est très forte pourtant pour une pêche d’arrière saison comme cela existe dans beaucoup de pays, et je suis bien placé pour le savoir

mais non car,
au même titre q'une mise en place de fenêtre de capture pour protéger les plus beaux poissons, et au même titre que d'ouvrir la pêche de la truite bien plus tard pour laisser les poissons se remettre de la fraie, il me semble bien que c'est impossible malgré une évidence qui tombe sous le sens car ce n'est pas la culture de mon pays

dans mon pays s'en est une autre ...... 



en fin de saison avec des poissons hyper  méfiants  il a fallu à plusieurs reprises que je m'avance dans l'eau centimètre par centimètre


des robes sublimes et une ''niaque'' qui a fait plier ma SCOTT en deux à plusieurs reprises


 ma mémère de 35 cm au moins que je n'ai pas mesuré


on est ici bien loin de la pêche des truites de bassine lâchées pour le plaisir de la plupart des pêcheurs de truites d'aujourd'hui


le fond des vallées protégées des pesticides, herbicides et fongicides, ressemblent parfois aux forêts tropicales, il faut vraiment fouiller aujourd'hui pour trouver ce genre d endroits de plus en plus rare et bien sur favorable à la bio-diversité 

A BIENTOT